Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique des dettes, des impôts et du crédit

Votre-argent.ch

Accueil Accueil
1. JE PAIE 1. JE PAIE
1.1 Mes dettes > 1.1 Mes dettes >
1.2 Mes impôts > 1.2 Mes impôts >
2. J'EMPRUNTE 2. J'EMPRUNTE
2.1 Mon crédit privé > 2.1 Mon crédit privé >
2.2 Mon hypothèque > 2.2 Mon hypothèque >

 

3.2.2 Les différentes offres du marché

Accueil Faites monter gratuitement votre dossier hypothécaire par un spécialiste financier 

Pas seulement les banques, mais aussi des compagnies d'assurances

En complément à l’octroi d’un financement, il est très important de maîtriser les différences notoires de fonctionnement entre une banque et une assurance. Ces conditions peuvent sans aucun doute faciliter votre relation financière future.  

Le futur acquéreur d’un bien immobilier est souvent surpris de voir les assureurs proposer des financements hypothécaires à des conditions particulièrement concurrentielles et en général plus attrayantes que les banques.

Il faut en fait comprendre que leur modèle économique est différent. En résumé, la banque va acheter des capitaux sur le marché financier et les revendre à l’acquéreur avec une marge plus ou moins flexible. Les conditions d’achat de la banque sont également liées à son rating. En revanche, l’assureur va placer ses propres capitaux ou plus précisément les avoirs de ses assurés sur lesquels il s’est engagé à verser un taux technique fixe sur toute la durée contractuelle (entre 2 et 3,5%).

L’assureur diversifie ainsi ses placements et trouve là un support à risque limité (la sélection des biens immobiliers est plus scrupuleuse qu’avec un banquier), avec un rendement intéressant sur le moyen et long terme.   

Les principaux commentaires qui peuvent être faits sont les suivants : 

  • Une compagnie d’assurance ne fonctionnant pas comme un établissement bancaire, elle ne vous impose pas l’ouverture de comptes bancaires ni le rapatriement de votre compte salaire. Aucun contrôle ne se fait à ce niveau étant donné que des bulletins de versements trimestriels sont envoyés ou qu’il soit procédé à un débit direct sur le compte de votre choix. Il n’y a pas non plus de contrôle sur votre évolution professionnelle.
  • Pour autant que vos payements soient effectués régulièrement, la compagnie d’assurance ne révisera pas le crédit initialement accordé, (condition stipulée dans l’offre de crédit), même si le marché immobilier subissait de fortes fluctuations.
  • L’assureur accorde généralement toujours des conditions avantageuses et généralement plus intéressantes que les banques. Vous n’êtes pas obligés de profiter d’une offre limitée dans le temps comme généralement proposée par les banques. 
  • Rénovations et construction : un assureur n’étant pas un établissement bancaire, il ne peut pas accorder de crédit de construction ou de rénovation. Néanmoins et sur la base de devis (pour l’acceptation) et de factures précisant que les travaux ont été effectués, il peut être tenu compte de 60% des travaux comme augmentation de la valeur vénale et susciter ainsi une augmentation de prêt hypothécaire correspondante. Le versement du prêt hypothécaire complémentaire n’est versé qu’à la fin des travaux.

 

 
< Précédent   Suivant >
Nos services

A votre service depuis 2003
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...


Cliquez ici pour prendre contact ... 
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
 
Personnes de contact


Thierry et Ghislaine Feller
Consultants et administrateurs

Nous aimons communiquer, transmettre des informations et des conseils dans un langage accessible à tous.

Accompagner des personnes dans toutes sortes de démarches et élaborer des solutions personnalisées ... c'est notre passion !

Profil de Thierry Feller
Profil de Ghislaine Feller
Recommandations de clients

Comment nous pouvons vous servir
Notre éthique des affaires
Tout est gratuit ou presque !

Image Active 


Pseudo: thierry.feller